Catégorie

Développement personnel

Développement personnel

Bienvenue

Bienvenue dans La Cabane à Grandir ! Je me présente, je suis Pauline, et pour te poser le tableau, quand j’étais petite, le métier que je notais sur mes fiches de présentation à l’école, c’était écrivain*. Il y a quelques années, j’ai écrit, avec plus ou moins de régularité, quelques articles sur ce blog (tu peux d’ailleurs y découvrir mon petit mot d’adieu). La vie a fait que mes explorations bloguesques ont tourné court, et je n’ai jamais retrouvé le courage et la motivation pour écrire. Jusqu’à aujourd’hui.

Photo by LUM3N on Unsplash

La peur et la comparaison, mères de l’inaction

Pourquoi ne pas avoir écrit plus tôt ? Je suis sûre que tu connais le phénomène qui m’a frappé. Tu es extrêmement motivée sur un projet, puis tu te dis « Et si je n’y arrivais pas ? Et si j’étais nulle ? » Alors tu vas fouiller un peu pour voir ce que d’autres personnes, qui avaient presque la même idée, la même direction que toi, ont fait. Et là tu te dis : « Je n’arriverai jamais à faire aussi bien. En fait, je SUIS nulle. » Le souci, c’est que tu ne peux pas le savoir, car tu n’as encore rien fait. Et puisque que tu n’as rien fait, tu te trouves encore plus nulle. Voilà comment j’ai laissé passer des années avant de revenir sur la toile. Années que j’ai passées à lire les blogs des autres, à les voir traiter des sujets qui me passionnaient, à lire des chroniques de livres que j’avais lu avant qu’ils ne deviennent populaires, à voir passer des projets auquel j’aurai voulu participer mais sans franchir le pas. Au final, des années à ne rien faire (je parle ici d’un point de vue écriture uniquement, pour ce qui est du reste, j’ai avancé, je te rassure, je suis à jour dans mes épisodes de Grey’s Anatomy).

Donc ça, c’était avant. Avant quoi, je ne sais pas. Je pourrais te dire qu’un événement décisif a changé le cours de mon existence, que j’ai reçu l’illumination divine, que j’ai lu LE livre qui a modifié ma vision du monde. Mais non. C’est un jour comme les autres, ma vie est peu ou proue la même qu’hier. J’ai juste décidé que c’était le moment. Et que, même si je n’écris qu’un article et qu’ensuite je jette ce blog aux oubliettes parce que seule ma soeur et mon mari l’auront lu, qu’il en soit ainsi, j’aurais au moins écrit UN article.

Pourquoi ce nom ?

Je me suis longtemps demandée si j’allais garder mon ancien blog, dont le nom continuait à me plaire. Mais j’ai beaucoup changé depuis sa création, mes centres d’intérêts ne sont plus exactement les mêmes (ou plutôt, j’en ai aujourd’hui encore plus) et j’avais aussi besoin d’une coupure, de l’effet « nouveau départ ».

La Cabane, c’est pour moi synonyme de l’enfance, de l’aventure, du bricolage avec les moyens du bord. C’est aussi le lieu où l’imagination peut s’envoler, où nos rêves peuvent devenir réalité.

Grandir, c’est ce que l’on fait tout au long de nos vies. Ce n’est pas réservé qu’aux enfants : nos identités, même si nous croyons parfois le contraire, ne sont pas figées et c’est important de s’en rendre compte, pour se pardonner nos erreurs passées et pour avancer pas à pas.

Photo by KIMO on Unsplash

Ce qui me fait vibrer

C’est bien joli tout ça, mais de quoi vais-je vous parler ? Tout simplement de ce qui me fait avancer dans la vie. De cet équilibre que je peine à trouver entre être une maman et ne pas être qu’une maman. De mon envie de changer le monde à ma manière, en respectant la planète, en aidant mon prochain, en adoptant un mode de vie différent de celui qui domine actuellement. De mon besoin de grandir, en tant que personne, en tant qu’être humain.

Et pour être honnête, ce blog est surtout un immense coup de pied aux fesses, un moyen de partager avec toi qui me lis les changements que je veux entreprendre et de les réaliser enfin, sans oublier les loupés qui vont sans doute se produire.

Tu ne voudras peut-être pas lire tout ce que j’écris. Tu n’es peut-être pas parent, ou écolo, ou intéressée par le développement personnel. Tu ne seras sans doute pas toujours d’accord avec moi. Et c’est une bonne chose, car la richesse naît de nos différences. On veut parfois nous faire croire qu’il y a des modèles précis à suivre pour réussir sa vie. C’est faux. Le seul modèle à suivre, c’est le tien (sauf si tu es un-e psychopathe sanguinaire, cela va sans dire).

Reste un peu, je te promets qu’ensemble, on va rigoler, râler, s’indigner, s’émouvoir, découvrir, et s’aider mutuellement à construire les fondations (et peut-être même les murs !) d’une vie différente, d’un monde différent.

A ton tour ! Dis-moi en commentaires qui tu es, ce que tu souhaites partager, ce que tu viens chercher en me lisant, ce qui te fais avancer ou ce qui te freines aujourd’hui.

*Pour être à 100% honnête avec toi, j’ai par la suite écrit pédiatre (ça faisait plus sérieux, même si ma seule motivation tenait en trois mots : Docteur Doug Ross) puis comédienne (parce qu’en fait Doug Ross = Georges Clooney). Mais quand ma mère me posait la question, ma réponse était plus directe : je veux être millionnaire. Tout simplement.